Le Département de Mayotte : 400 Km² de territoire en 3D temps réel !

Réalisée en collaboration avec la Société Immobilière de Mayotte et le Conseil Général de Mayotte, la maquette 3D de Mayotte démontre les capacités de LandSim3D à gérer des très grand territoire en 3D et de manière interactive. Cette maquette 3D vise de multiples applications à Mayotte comme la sensibilisation aux risques naturels, la présentation des projets d’aménagement et la partage des problématiques d’urbanisation.

Lire la suite

Publicités

Quelques commandes basiques sous Postgresql

Il peut être utile de temps à autre d’interroger sa base de données Postgresql/Postgis sans pour autant passer par une application et son interface GUI.

En effet, cela peut constituer un gain de temps non négligeable et après tout une certaine convivialité dans l’utilisation de Postgresql pour autant que l’on connaisse quelques commandes basiques.

J’en ai mis quelques unes en illustration en partant de ma base de travail.

J’ai un serveur qui possède une adresse IP (ici 172.16.1.30) et nous allons commencer par nous y connecter :

  • Ouverture de MS-DOS (invite de commande)

– Lancer le en utilisant les touches de raccourcis « WINDOWS »+ »R »

– Entrez « cmd »

  • Se connecter au serveur de base de données (fournir le mot de passe ensuite) :

1

-h : Indique le nom d’hôte de la machine sur lequel le serveur est en cours d’exécution. Si la valeur commence avec un slash, elle est utilisée comme répertoire du socket de domaine Unix.

172.16.1.30 : adresse IP du serveur

-p : Indique le port TCP ou l’extension du fichier socket de domaine local Unix sur lequel le serveur attend les connexions. Par défaut, il s’agit de la valeur de la variable d’environnement PGPORT ou, si elle n’est pas initialisée, le port spécifié au moment de la compilation, habituellement 5432.

– 5432 : le port

-U : Se connecte à la base de données en tant que l’utilisateur nomutilisateur au lieu de celui par défaut. (Vous devez aussi avoir le droit de le faire, bien sûr.)

edecombe : mon nom d’utilisateur

-w : Force psql à demander un mot de passe avant de se connecter à une base de données.

psql devrait automatiquement demander un mot de passe chaque fois que le serveur réclame une authentification par mot de passe. Néanmoins, la détection de demande de mot de passe n’est actuellement pas totalement fiable, d’où cette option pour forcer une demande. Si aucune demande de mot de passe n’est effectuée et que le serveur requiert une authentification par mot de passe, la tentative de connexion échoue.

Cette option reste configurée pour la session complète, même si vous modifiez la connexion de la base de données avec la méta-commande \connect.

-Global : le nom du serveur de base de données

  • Montrer les tables : \d

2

  • Détail d’une table : \d “L_RSA_ZONE_S_976“

1

 

  • Montrer les bases de données : \l

4

  • Changer de base de donnée : \c SDTAN

5

  • Montrer les tables d’une base de donnée en cours: \dt

6

  • Montrer les champs d’une table (ici l_nra_p_976):
    7
  •  Sélectionner le champ « auteur »

8

 

  • Afficher les valeurs des champs de deux colonnes :

9

 

  • Afficher 2 colonnes dans l’ordre alphabétique (ou ascendant) d’une des deux colonnes (ici code_re)

10

  • Afficher 2 colonnes dans l’ordre alphabétique (descendant) d’une des deux colonnes (ici code_re)

11

 

Voilà bien sûr un survol des commandes de base dans Postgresql.

Pour d’autres commande je vous renvoie à la documentation officielle que vous pourrez trouvez ici : http://docs.postgresql.fr/8.2/app-psql.html

Où sont les buveurs de café ?

Je viens de finir ce roman, premier d’une trilogie, de Stieg Larsson. Un très bon roman policier suédois, qui a ensuite donné naissance à une adaptation au cinéma tout aussi réussie.

Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n\'aimaient pas les femmes par Stieg Larsson
Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n\'aimaient pas les femmes

Stieg Larsson

Quel rapport avec le café ? Eh bien j’ai été assez surpris du nombre impressionnant de fois où les protagonistes se servent du café, à toute heure de la journée et même en plein milieu de la nuit. J’ai calculé qu’ils se servaient plus d’une centaine de fois des tasses de ce breuvage (on trouve 136 occurrences autour du café).

La curiosité m’a amené à vérifier où se trouvait les grands buveurs de cafés dans le monde. Sans surprise la Suède (avec les reste de la Scandinavie et la Hollande) se place dans le peloton de tête avec 8.2 kg/an et par personne, ce qui  assez considérable.

Le Brésil, qui est le premier producteur mondial, est un grand consommateur. Les autres grands producteurs (en Afrique de l’Est, Asie du Sud-Est)  ne consomment que très peu de café.

coffe

En tout cas je recommande vivement la lecture des « Hommes qui n’aimaient pas les Femmes » qui au delà de l’intrigue magistralement bien ficelée,  nous plonge dans un Norrland mystérieux et hostile !

Comment calculer au plus près l’Indice du Bonheur ?

happiness in the States
On connaissait le PIB, le PNB, ou encore l’Indice de Développement mais là je suis tombé sur une carte du Huffington Post sur l’Indice du Bonheur aux États-Unis

Elle montre une forte disparité entre les États du Sud (la Louisiane est en bonne dernière !) et les États de l’Ouest (Silver State en tête). Mais ce qui est plus frappant dans cette étude c’est d’avoir pris en compte les mots négatifs et positifs de millions de tweets échangés à travers le pays.

Les réseaux sociaux servent également aux études …. sociologiques.

Les Provinces Néerlandaises économisent des millions d’Euros grâce au partage et à la réutilisation des outils SIG

Image

Un exemple européen illustrant l’économie d’échelle que peut apporter la Directive Inspire et la mise en commun des logiciel Open Source

Les douze provinces néerlandaises estiment que depuis 2009 ils ont enregistré € 4,5 millions d’économies en travaillant ensemble et en utilisant des solutions logicielles open source pour leurs systèmes d’information géographique. Les douze Provinces cherchent maintenant à créer des communautés autour de leurs outils open source.
Les applications des SIG qui permettent de coopérer, sont développés en open source. En 2006, les provinces ont ainsi partagées Flamingo, un logiciel de gestion et de visualisation des cartes géographiques. Et bientôt, ils vont publier un second outil, appelé CDS (Central Data and Service environment). Ce logiciel importe les données géographique des provinces, les valide, puis les rend disponibles au niveau national. La solution est construite au-dessus d’autres applications open source, y compris PostGIS et Deegree.
En partageant ses applications, les provinces cherchent à amener les administrations publiques à se joindre à eux, explique Koen Rutten, l’un des administrateurs SIG. Il travaille pour Provincies GBO, un service d’information mise en place par les douze provinces. « La ré-utilisation de logiciels enregistre immédiatement les coûts. Ainsi,  nous partageons les coûts pour le développement et la maintenance de l’outil. »
Efficacité
Cette année, les provinces ont créé une fondation pour soutenir la communauté Flamingo. L’année prochaine, ils vont poursuivre une approche similaire à la CDS, a annoncé lors de la conférence INSPIRE à Florence en Juin Koen Rutten. « Il est très important de créer une communauté viable et durable de développeurs et d’utilisateurs autour de ces outils», Rutten dit. «J’invite les experts SIG  dans d’autres pays à se joindre à nous. »
L’expert SIG a présenté l’approche commune des provinces néerlandaises:. « Ils veulent augmenter ce partage et la réutilisation et  cherchent d’autres solutions logicielles dont ils disposent, qui permettraient une augmentation similaire de l’efficacité et de l’entretien.  » Les provinces se conforment à la  directive INSPIRE,  et réalise qu’il y a des gains d’efficacité. La plupart de ces outils sont liés aux projets sur l’environnement et le climat.

(D’après l’article en anglais : Dutch provinces save millions sharing and reusing GIS tools

Plus d’infos (eng):

Presentation by Koen Rutten at Insprire 2013
Inspire2013 conference site
Overview of solutions developed by the provinces (in Dutch)
Flamingo map viewer
Joinup news item

Quel pays au monde passe le plus de temps à la lecture ?

Russia Beyond the Headlines a été le premier à partager la carte ci-dessous (on ne sait pas qui l’a fait). Comme vous pouvez le voir, l’Inde, la Chine et la Thaïlande sont en tête dans le nombre d’heures consacrées à la lecture – La France se place bien, au même niveau que la Fédération Russe et l’Arabie Saoudite et mieux que l’Amérique du Nord.

Néanmoins j’aurai deux objections à faire à cette carte. Les données sont tirées d’un rapport publié en 2005 ( communiqué de presse ). C’est tout simplement trop vieux pour refléter les habitudes de lecture actuelles, réduisant ainsi cette infographie à un peu plus d’une image sympathique .

Ensuite, l’utilisation des smartphones et des  liseuses au cours des 8 dernières années a radicalement changé les habitudes de lecture de leurs propriétaires et probablement augmenté le temps consacré à la lecture.

Je vais essayer de voir s’il n’y a pas d’études plus récentes.

Image

QGIS 2.0 quand?

qgis

La sortie de QGIS 2.0 semble imminente à en croire les différents post sur les sites traitant de ce sujet.

Comme le montre la copie d’écran, on en est à la version 1.9.0-25

Je suis en train de la tester et les nouveautés sont nombreuses. Je prépare un nouveau post pour les passer en revue.